Aide exceptionnelle pour l’embauche d’un apprenti

Une aide exceptionnelle de 5 000 € pour l’accueil d’un apprenti mineur et de 8 000 € pour un majeur, va être mise en place par le gouvernement.

Chapes-info.fr | Publié le 15 juin 2020 | Par Yann Butillon


Muriel Pénicaud est la ministre du Travail favorise le recrutement d'un apprenti, avec une aide exceptionnelle. [©WikiCommons]
Muriel Pénicaud est la ministre du Travail. [©WikiCommons]

Alors que les conséquences économiques du Covid-19 laissent des traces dans tous les secteurs, l’apprentissage a peur d’en être la principale victime. Une étude de la FNTP annonce d’ailleurs que 37 % des entreprises des TP projettent de baisser leurs effectifs d’apprentis. 15 % envisagent même de ne plus en accueillir du tout.

Pour faire face à cette catastrophe annoncée, le gouvernement a souhaité agir rapidement. «  Les jeunes ne seront pas la variable d’ajustement de la crise », a clamé Muriel Pénicaud, ministre du Travail. Ainsi, une aide exceptionnelle va être mise en place, pour soutenir l’apprentissage.

Les employeurs accueillant un apprenti vont donc percevoir, entre le 1er juillet prochain et le 28 février 2021, une aide de 5 000 € pour un mineur. Celle-ci monte à 8 000 € pour un majeur. Elle sera octroyée sans condition pour les structures de moins de 250 salariés. Et pour les autres, seulement si elles emploient au moins 5 % d’apprentis en 2021. « Le coût d’un apprenti sera quasi-nul la première année pour les entreprises », précise la ministre.