Anhydritec : 3 500 m2 de chape Thermio+ pour une transformation

Dans le cadre de la transformation d’un entrepôt en logements sociaux, à Paris, Anhytritec assure la fourniture de sa chape fluide Thermio+. Ceci, dans le cadre du complexe Thermactif.

Chapes-info.fr | Publié le 8 octobre 2020 | Par Frédéric Gluzicki


Quai de Valmy, à Paris, la Ville de Paris transforme un ancien entrepôt en logements sociaux. [©ACPresse]
Quai de Valmy, à Paris, la Ville de Paris transforme un ancien entrepôt en logements sociaux. [©ACPresse]

Sur les bords du canal Saint-Martin, quai de Valmy, à Paris, s’élève sur six étages un bel immeuble tout en béton. Longtemps, il a abrité les locaux des Douanes françaises, avant de devenir un entrepôt… Repris aujourd’hui par la Ville de Paris (via RIVP), cet ensemble fait l’objet d’un vaste programme de réhabilitation. Objectif : transformer le lieu en un immeuble d’habitation, comptant 74 logements sociaux, complété en rez-de-chaussée par des commerces et un bureau de poste.

Le cabinet d’architecture FBAA (François Brugel Architectes Associés) assure le pilotage de l’ensemble du projet. Un des points singuliers en est l’installation d’un vaste escalier central coulé en béton blanc. Au-delà, s’agissant d’une réhabilitation, le programme s’articule autour d’une cinquantaine de studios de type T1. Les autres logements sont des appartements allant du T2 au T4 en duplex, pour l’essentiel concentré au dernier niveau. L’entreprise indépendante francilienne Généré est en charge des travaux, d’une durée de deux ans.

Des réseaux noyés dans le ravoirage

Tous les réseaux d’eau et d’électricité sont noyés dans le mortier de ravoirage. [©ACPresse]
Tous les réseaux d’eau et d’électricité sont noyés dans le mortier de ravoirage. [©ACPresse]

Dans ce type de projets, la rénovation des planchers constitue une des étapes clefs. Soit quelque 3 500 m2 à remettre d’équerre. Entre carrelage, parquet et sols souples, la disparité des revêtements a donné naissance à des sols irréguliers. Un contexte qui a imposé un ravoirage général d’une épaisseur allant de 2 à 8 cm ! Une aubaine aussi, puisque le traitement a permis de résoudre la problématique du passage des réseaux (eau et électricité).

A base de ciment, le ravoirage a été fourni par Cemex, à partir de sa centrale à béton d’Aubervilliers (93). Classique, il présentait une densité de 1,8. Dans le cas de bâtiment, les surcharges ne posaient aucun problème compte tenu de la nature de structures des planchers : béton armé ! Idem pour les épaisseurs : la hauteur sous plafond d’origine était supérieure aux normes actuelles.

C’est l’option “chauffage par le sol” qui a été retenue pour ce chantier, via le complexe Thermactif, proposé dans le cadre d’un partenariat avec les industriels Anhydritec, Termacome et Delta Dore. Le système est garanti 20 ans, si tous les éléments le composant sont posés en même temps.

Pages : 1 2