Apprentissage : L’artisanat toujours en tête des employeurs

Pour la quatrième année consécutive, l’édition 2019 du baromètre ISM-Maaf de l’artisanat a évalué l’implication des entreprises artisanales dans la formation des apprentis.

Chapes-info.fr | Publié le 16 septembre 2019 | Par Yann Butillon


L’apprentissage progresse encore en France, notamment dans l’artisanat.
Selon le baromètre ISM-Maaf, l’apprentissage a progressé de 3 % entre 2017 et 2018. [©DR]

ISM-Maaf a publié la quatrième édition de son baromètre, mesurant l’implication des entreprises artisanales dans la formation des apprentis. L’étude relève que les inscriptions en première année poursuivent leur progression avec une croissance de + 3 %. En 2017-2018, les effectifs augmentent avec 75 370 apprentis, ayant démarré́ un diplôme pour 147 200 apprentis au total dans l’artisanat. Sur un total de 430 000 apprentis scolarisés en France, les entreprises artisanales ont donc formé 34 % de l’ensemble des apprentis comptabilisés au plan national. Le secteur de l’artisanat conforte donc sa place de premier employeur d’apprentis en France.

Un autre point remarquable : la diversité des parcours d’entrée en apprentissage. Si les jeunes démarrent majoritairement la préparation d’un métier avant 18 ans. Ils sont de plus en plus nombreux à trouver leur vocation plus tard, après 25 ans.

Ce résultat cache tout de même des disparités régionales. En 2017-2018, les inscriptions dans l’apprentissage repartent plus fortement à la hausse dans les régions Pays-de-la-Loire (+ 12 %) et Nouvelle-Aquitaine (+ 8 %). Suivies par les régions Hauts-de-France (+ 6 %), Occitanie (+ 6 %), Bretagne (+ 5 %) et Normandie (+ 4 %). A contrario, la dynamique est moins bonne en Auvergne – Rhône-Alpes, Provence – Alpes – Côte-d’Azur et en Île-de-France où l’apprentissage recule.