Artisans, comment communiquer en 2020 ?

La communication est devenue au fil des ans, une des bases de l’économie mondiale. Elle est aussi dans notre quotidien, présente partout, à travers notamment les réseaux sociaux. Impossible pour les chapistes de passer à côté du phénomène, mais tout aussi compliqué d’élaborer une stratégie de communication globale adéquate. Pourtant, les chapistes ont de belles histoires à raconter et à faire partager avec leur communauté.

Chapes-info.fr | Publié le 14 avril 2020 | Par Yann Butillon


Facebook est devenu un outil majeur de communication pour les entreprises. [©ACPresse]
Facebook est devenu un outil majeur de communication pour les entreprises. [©ACPresse]

Lorsqu’il sera venu le temps d’écrire l’histoire du XXIe siècle, les moyens de communication seront sans doute désignés comme l’un des facteurs déterminants, économiquement et socialement. D’une communication traditionnelle basée sur la publicité dans les revues locales et les Pages Jaunes, les TPE et PME se sont adaptées aux nouvelles technologies. S’installant notamment sur les réseaux sociaux. Mais s’ils sont aujourd’hui essentiels, les différents réseaux doivent être utilisés avec précaution. Sans pour autant délaisser d’autres voies de communication. Nous avons donc défriché pour vous les bons réflexes à adopter.

Les outils de base

Interrogées par nos soins, de nombreuses agences de communication ont rappelé que pour toute entreprise, il y a des outils essentiels. « Dans tous les cas, les entreprises doivent se munir d’un package obligatoire pour se faire connaître et être reconnues, explique le directeur de l’une d’entre elles. La base, c’est le logo et l’univers visuel, qui en découle. Avec ce point de départ, l’entreprise va créer des cartes de visite, du textile pour ses compagnons et habiller ses véhicules aux couleurs de l’entreprise. Il est aussi nécessaire d’avoir un site Internet digne de ce nom. »

Les logos doivent être épurés et explicites. [©ACPresse]
Les logos doivent être épurés et explicites. [©ACPresse]

Globalement, le logo doit être épuré. Des couleurs trop nombreuses, trop criardes ou une typographie trop compliquée brouillera le message. Les grandes entreprises possèdent toutes des logos facilement identifiables ? Apple, Coca-Cola, Twitter, Facebook, et en France, la FFF, Free ont toutes des logos d’une ou deux couleurs, immédiatement reconnaissables. Ce logo et ses couleurs seront repris sur tous les moyens de communication de l’entreprise. Il doit donc être conçu dans ce sens. « Le logo doit aussi être renouvelé plus ou moins régulièrement. Tous les dix ans. Cela permet de rester dans la modernité, sans multiplier les coûts. Il ne faut pas non plus tout révolutionner à chaque fois. Les couleurs restent, le motif peut évoluer. »

Pages : 1 2 3 4