Centrales mobiles : La chape sur place et à emporter

Pour plus d’indépendance, notamment d’approvisionnement, de nombreux chapistes ont fait le pari d’investir dans des centrales mobiles pour chape. Produite sur place, la chape se veut plus disponible. Tour d’horizon de ce marché spécifique.

Chapes-info.fr | Publié le 14 janvier 2020 | Par Yann Butillon


Brinkmann s'appuie sur trois solutions, notamment le Transmix. [©Brinkmann]
Brinkmann s’appuie sur trois solutions, notamment le Transmix. [©Brinkmann]

L’histoire des chapes a subi une forte accélération lors des deux dernières décennies. En termes de volumes, d’acteurs comme de technologies. Les centrales mobiles s’inscrivent dans ce mouvement. Apparues en France au début des années 2000, ces dernières voient leur nombre augmenter d’années en années, de façon exponentielle. Notamment lors des derniers cinq ans. Et ce, même si, le terme de “centrale mobile” définit que partiellement ses capacités.

Les Italiens d’Overmat, acteur majeur du marché en fournissent la définition suivante : « Nous fournissons des équipements qui, de façon automatique, dosent, mélangent et pompent la chape directement sur le chantier. Ces équipement, installés sur camion ou sur semi-remorque, permettent la production de chapes traditionnelles ou fluides, et de chapes allégées (avec polystyrène ou béton-mousse).  »

Un concept qui a séduit Keskin Talet, dirigeant de Polychape en Alsace, pionnier de la solution en France. « J’ai découvert cette solution en Allemagne où elle était déjà largement répandue. J’ai rapidement perçu ce que cela pouvait apporter à mon entreprise. Plus besoin de passer par une centrale, donc un planning bien plus facile à gérer. Mais aussi moins de problèmes de volumes, puisque l’on produit ce que l’on consomme. Le tout avec un chantier propre, sans changer les habitudes de mise en œuvre. J’ai acheté une première unité pour la chape traditionnelle en 2000, puis une pour la chape fluide en 2002. » Les bases du développement de la solution étaient posées.

Les centrales mobiles facilitent les accès

« Nos produits permettent à nos clients de gagner en indépendance, explique Olivier Cheptou, responsable commercial chez PL2M, qui distribue en France la marque Brinkmann. Notre gamme compte trois types de camions, un 8×4, un 3200 coupé et le Transmix, qui est le produit phare. Ils permettent de répondre aux chantiers les plus variés. Les centrales mobiles peuvent notamment offrir des solutions sur les sites difficiles d’accès ou éloignés des centrales et qui nécessitent des réponses différentes. »

Les centrales mobiles permettent d'atteindre facilement les chantiers à l'accès compliqué, ici une solution d'Overmat. [©Overmat]
Les centrales mobiles permettent d’atteindre facilement les chantiers à l’accès compliqué. Ici, une solution d’Overmat. [©Overmat]

Trois solutions qui peuvent être complétées par de multiples options. « Nous pouvons apporter du sur mesure à nos clients, mais ils se tournent généralement vers les versions standardisées, qui répondent déjà à leurs besoins. Même si c’est un marché en progression, qui peut évoluer. Mais c’est une solution, qui est de plus en plus recherchée. »

Pages : 1 2 3