Chape sèche et double solivage


Chapes-info.fr | Publié le 10 avril 2017 | Par La Rédaction


Le plancher, qui sépare le R+1 des locaux d’activité du rez-de-chaussée, se distingue par l’ajout de panneaux CLT et d’une structure nid d’abeilles avec granulés lourds, d'une sous-face avec deux plaques de BA18 et d'un plénum poussé à 300 mm. Dispositif, qui s’avère superflu sur le plan acoustique (atténuation de bruits aériens). [©AOO3 Architectes]
Le plancher, qui sépare le R+1 des locaux d’activité du rez-de-chaussée, se distingue par l’ajout de panneaux CLT et d’une structure nid d’abeilles avec granulés lourds, d’une sous-face avec deux plaques de BA18 et d’un plénum poussé à 300 mm. Dispositif, qui s’avère superflu sur le plan acoustique (atténuation de bruits aériens). [©AOO3 Architectes]

Depuis la mandature de l’écologiste Dominique Voynet, et grâce au charpentier Lionel Vacca, délégué à l’urbanisme, la commune de Montreuil-sous-Bois (93) aime le bois et le prouve. Ce n’est pas tout à fait un hasard, si le bailleur francilien Osica a choisi cette ville pour y risquer un bâtiment pilote, explorant ce que la construction bois peut atteindre aujourd’hui. L’immeuble Bois Debout s’élève sur six niveaux, pour dix-sept logements sociaux, visant trois certifications : PassivHaus, Cerqual/Qualitel H&E profil A et label “Bâtiment biosourcé”. PassivHaus implique des choix techniques comme un certain type de ventilation double flux et surtout une très bonne isolation de l’enveloppe. Le label Cerqual/Qualitel est une forme de label HQE à rubriques fixes. Sur le plan de l’isolation, l’atténuation des bruits aériens extérieurs sera au minimum de 30 dB.

Structure bois du bâtiment, on distingue les solives portantes en lamellé-collé. [©AOO3 Architectes]
Structure bois du bâtiment, on distingue les solives portantes en lamellé-collé. [©AOO3 Architectes]

En ce qui concerne l’atténuation des bruits de chocs, la certification demande au moins 3 dB de mieux que le requis de la Nouvelle Réglementation Acoustique (NRA). Enfin, le label “Bâtiment biosourcé” implique un recours au moins partiel à des matériaux biosourcés : le bois présent en structure fait l’affaire et la prescription s’est portée en complément sur une solution de chapes sèches Fermacell à sous-face en fibre de bois. En fin de compte, la fibre de bois a été attribuée à la même famille de produits que le bois, sans quoi cette opération aurait pu atteindre le niveau 3 et non pas 1. Osica a un peu essuyé les plâtres en la matière… >

Pages : 1 2 3 4