Chapes, la légèreté est un atout de poids

Fluide ou traditionnelle, une chape classique de 5 cm avoisine les 100 kg/m2. Chapes, ravoirages ou chapes sèches, les solutions légères permettent de s’affranchir d’un renforcement des structures coûteux.

Chapes-info.fr | Publié le 20 juin 2017 | Par Aurélie Cheyssial


Humides ou sèches, l’allègement des chapes se fait grâce à des granulats synthétiques ou naturels de faible densité.
1 – Copeaux de bois stabilisés (Agreslith) [©Agresta]2 – Granulats d’argile expansée (Leca) [©Weber]3 – Béton cellulaire concassé (Granulège) [©Cellumat]4 – Perles de polystyrène (Politerm) [©Edilteco]

Sur le marché de la chape, les solutions légères sont loin d’être une niche. Elles sont essentiellement liées à la rénovation. « En termes de mètre carré, ce marché de la rénovation est plus important que celui du neuf, mais il est moins structuré. Une part significative des produits est destinée au secteur du “diffus”, composé d’artisans généralistes, de bricoleurs ou de petits maçons, qui s’approvisionnent auprès des négoces », souligne Matthieu Bellet, chef de marché sols techniques chez Saint-Gobain Weber, qui commercialise des solutions en sac, à base de granulats d’argile expansée. Dans les mortiers légers de chape, une grande partie des sables traditionnels sont remplacés par des granulats, synthétiques ou naturels. Copeaux ou granulés de bois, billes d’argile expansée, liège, vermiculite, perlite, polystyrène expansé ou encore béton cellulaire, les solutions proposées sont variées et visent une diminution de la densité du mortier. Entrant pour au moins 80 % dans la composition des chapes légères, ces granulats apportent chacun des caractéristiques techniques différentes, en termes de légèreté, d’isolation thermique et phonique, de performances environnementales, de tenue au feu… >

 

Les chapes légères se mettent en œuvre, en rénovation ou à l’occasion d’une extension, généralement en étage pour ne pas alourdir la charge du plancher bois. [©Agresta]
Les chapes légères se mettent en œuvre, en rénovation ou à l’occasion d’une extension, généralement en étage pour ne pas alourdir la charge du plancher bois. [©Agresta]

Pages : 1 2 3 4