Chapes, la légèreté est un atout de poids

Fluide ou traditionnelle, une chape classique de 5 cm avoisine les 100 kg/m2. Chapes, ravoirages ou chapes sèches, les solutions légères permettent de s’affranchir d’un renforcement des structures coûteux.

Chapes-info.fr | Publié le 20 juin 2017 | Par Aurélie Cheyssial


 

Afin d’éviter la ségrégation des billes dans le ciment et leur remontée en surface, les billes de polystyrène sont enrobées d’un adjuvant spécial. [©Edilteco]
Afin d’éviter la ségrégation des billes dans le ciment et leur remontée en surface, les billes de polystyrène sont enrobées d’un adjuvant spécial. [©Edilteco]

> Peu d’Avis techniques
Au nombre de 7 (6 chapes et 1 ravoirage), les mortiers de granulats légers bénéficiant d’un Avis technique sont rares. Les granulats employés sont des billes de polystyrène pour 3 industriels (Collet, Edilteco et TBA). Et des copeaux de bois minéralisés pour Granuland. La société Agresta, qui a eu un Avis technique pendant 10 ans, n’a pas renouvelé ce dernier à l’heure actuelle. Les Avis techniques concernent majoritairement des chapes allégées fabriquées en centrales à béton. Parmi celles-ci, trois chapes offrent une mise en œuvre fluide : Chape allégée Politerm 900 et 1200 d’Edilteco France, et Chape allégée Bétostyrène 1000 de TBA. « La demande de ce types de chapes ne fait que s’accroître depuis les débuts de son développement chez nous il y a 5 ans. Avec l’Avis technique, obtenu l’an dernier, le mouvement se poursuit à un rythme encore plus rapide », se réjouit Franck Pied. En effet, l’Avis technique rassure les prescripteurs et ouvre la porte des marchés publics ou de construction neuve, d’autant que la chape allégée (notamment en billes de polystyrène) n’a pas toujours bénéficié d’une bonne réputation.

 

Sortie du béton léger à base de copeaux de bois stabilisés du tuyau de la pompe. [©Granuland]
Sortie du béton léger à base de copeaux de bois stabilisés du tuyau de la pompe. [©Granuland]

« N’étant pas une technique courante, si le procédé ne bénéficie pas d’un Avis technique, l’applicateur doit souscrire une assurance complémentaire, afin d’être couvert en cas de sinistre », rappelle Mario Aschéro, directeur commercial de Granuland. Cette dernière a investi plus de 110 000 € dans l’Avis technique pour son mortier en sac Granumix (à base de chaux hydraulique naturelle et de granulats de bois). Aujourd’hui, il est le seul mortier prêt à l’emploi en sac à bénéficier d’un Avis technique. « Notre procédé fabriqué en centrale dispose également d’un Avis technique, mais l’obtention de ce dernier est beaucoup plus compliquée sur un produit conditionné en sac », précise Mario Aschéro, dont 60 % du chiffre d’affaire sur les produits “chape” se fait, via ceux en sac, vendus en négoces.

Allégée, mais pesante
Tirée à la règle ou mise en œuvre à la barre à débuller, la chape légère ne requiert pas de savoir-faire particulier par rapport aux mortiers de chapes plus classiques. Attention cependant, à bien lire les précautions d’emplois et les recommandations des fabricants, car un ragréage peut être préconisé, avant la pose d’un revêtement, notamment d’un sol souple. Les autres précautions sont celles liées au bâti ancien. Allégée ou non, la chape représente une charge supplémentaire pour la structure existante. En cas de doute, une étude structure doit être réalisée, mais dans la pratique, ce sont les applicateurs, qui évaluent les risques. «  En rénovation, pour une extension de maison ou un rattrapage de niveaux, il est très rare que nous travaillions avec un bureau d’études structures. Nous avons cependant l’habitude de reconnaître un sol inadapté », précise Richard Dhaine, directeur de Conseil Chape Service (2CS), entreprise spécialiste de la chape, notamment allégée, située en Charente. Dans les faits, les applicateurs sont responsables si un sol s’effondre. « En cas d’incertitude, les applicateurs peuvent renvoyer la responsabilité vers le maître d’œuvre, en lui demandant la charge admissible », conseille Matthieu Bellet, qui rappelle aussi les précautions à prendre lors du coulage d’une chape sur plancher bois. « La mise en place d’un film polyéthylène avant coulage de la chape, comme le fait de veiller à l’aération du plancher sont des points primordiaux pour la bonne santé du bâti. »

 

Pages : 1 2 3 4