Désordres dans les chapes, sortir du Flop 10


Chapes-info.fr | Publié le 14 septembre 2020 | Par Yann Butillon


Les chapes font partie des mauvais élèves en matière de sinistralité. [©DR]
Les chapes font partie des mauvais élèves en matière de sinistralité. [©DR]

Depuis quinze ans, l’Agence Qualité Construction (AQC) publie son “Observatoire de la qualité de la construction”, qui s’est longtemps nommé “Tableau de bord Sycodés”. Le but de cet observatoire étant la connaissance des pathologies récurrentes et l’identification des sinistres en série. Tout comme l’évaluation des potentialités de sinistres liées aux évolutions de performantielles réglementaires. Et l’anticipation des pathologies potentielles des nouveaux modes constructifs. De cet observatoire, l’AQC tire un célèbre Flop 10. Ce dernier regroupe les dix éléments d’ouvrage, qui portent les effectifs et les coûts de réparation les plus importants. Parmi les désordres sur des travaux neufs signalés. Les désordres pris en compte sont ceux dont le coût de réparation se situe entre 762 et 250 000 € HT.

 Un classement peu enviable

Dans ce classement, les désordres des chapes sont rangés dans la catégorie “Revêtement de sol intérieur”. Une catégorie fort célèbre pour truster les premières places du Flop 10, soit la moins enviable. Pour l’édition 2020, les revêtements de sol intérieur représentent 13 % des effectifs des désordres en maisons individuelles et 18 % du coût total. Dans le logement collectif, la part représente 10 % de l’effectif et 16 % du coût total [Voir tableaux]. Bien entendu, les chapes ne sont pas la cause de tous ces maux. Les revêtements de sol intérieur représentant un véritable mille-feuille (isolation, chape, carrelage, éventuelle remise à niveau…), il est souvent compliqué d’isoler une cause unique d’un désordre. Mais les chapes prennent à n’en point douter une part certaine des désordres.

Pages : 1 2 3