Deux pompes à chapes sinon rien…

Avec deux lignes de coulage et une centrale à béton mobilisée, la mise en œuvre des chapes fluides de la Maison du handball, près de Paris, a pris un tour exceptionnel. Pour répondre aux exigences de cette opération hors normes, l’entreprise Piazza a opté pour la solution Technis-R de Bostik.

Chapes-info.fr | Publié le 29 août 2018 | Par Aurélie Cheyssial


Coulage de la chape dans l’une des deux halles sportives de 1 100 m2 de la Maison du handball par l’entreprise Piazza. [©Julia Brechler/Bricolo Factory]
Coulage de la chape dans l’une des deux halles sportives de 1 100 m2 de la Maison du handball par l’entreprise Piazza. [©Julia Brechler/Bricolo Factory]

A cheval sur les communes de Créteil et de Valenton (94), la Maison du handball constitue un équipement d’envergure nationale. Estimé à 41 M€, conçu par les architectes Charles Delamy et Isabelle Cros, ce projet regroupe, sur près de 14 000 m2, le siège de la Fédération française de handball, des installations sportives et un pôle “santé” pour préparer les équipes de France aux compétitions internationales.
Point singulier des travaux, les deux halles sportives, d’une superficie unitaire de 1 100 m2, voient la mise en œuvre d’une chape fluide, garantissant la parfaite planéité des sols. Pour assurer ces travaux particuliers, l’entreprise Piazza a fait le déplacement depuis Valenciennes. Un plus pour le chantier, sachant que ce spécialiste a une connaissance parfaite de l’univers des chapes fluides, ce qui lui permet de naviguer au milieu d’un éventail de solutions disponibles sur le marché.

L’entreprise Piazza a opté pour la chape fluide Technis-R de Bostik en raison des fortes épaisseurs à mettre en œuvre et du faible temps de séchage. [©Julia Brechler/Bricolo Factory]
L’entreprise Piazza a opté pour la chape fluide Technis-R de Bostik en raison des fortes épaisseurs à mettre en œuvre et du faible temps de séchage. [©Julia Brechler/Bricolo Factory]

Le choix de la chape Technis-R de Bostik

Le cahier des charges du chantier imposait une chape coulée en une forte épaisseur, de l’ordre de 7 à 8 cm, associée à un faible délai de recouvrabilité. Des impératifs, qui ont fait pencher la balance vers la solution Technis-R de Bostik. « Sur une telle épaisseur, une chape anhydrite classique n’était pas envisageable en raison du temps de séchage demandé,justifie Gianni Piazza, gérant de l’entreprise éponyme. Je ne souhaitais pas non plus passer avec une simple chape ciment, davantage sujette à la fissuration dans un tel contexte, d’où le choix de la chape fluide à liants spéciaux Technis-R de Bostik. » Une chape, dont la fabrication a été assurée par la centrale à béton Eqiom basée à Wissous (91), au Sud de l’aéroport d’Orly.
Le déroulement du chantier s’est fait en deux phases : halle par halle, à 15 j d’intervalles. Chaque intervention a débuté par une journée de préparation, pendant laquelle trois techniciens effectuaient la pose du polyane, des bandes périphériques et des deux joints de fractionnement.

En regard des conditions particulières de ce chantier, l’entreprise Piazza a mis en place deux lignes de coulage, fonctionnant en parallèle. [©Julia Brechler/Bricolo Factory]
En regard des conditions particulières de ce chantier, l’entreprise Piazza a mis en place deux lignes de coulage, fonctionnant en parallèle. [©Julia Brechler/Bricolo Factory]

 Deux pompes à chapes fluides mobilisées

Le coulage des 82 mhttp://chapes-info.fr/lexique/chape-fluide/environ de chape fluide était réalisé le lendemain, à l’aide à deux pompes Turbosol Pro-H CL. En effet, pour simplifier les travaux et optimiser les temps de coulage, l’entreprise Piazza a mis en place deux lignes de coulage, fonctionnant en parallèle. Venu prêter main-forte, Gianni Piazza, ainsi qu’un second applicateur se sont placés en tête de coulage. Derrière, deux autres techniciens avaient en charge de déplacer les tuyaux de pompage et de sortir les piges, au fur et à mesure de l’avancement des travaux. Un dernier technicien s’occupait des finitions sur l’ensemble de la surface.
« La chape Technis-R est plus lourde à pomper que les chapes ciment classiques. Et elle se fige très vite, dès qu’elle a été stabilisée. Avec une distance de pompage de 90 m, nous avions une cadence un peu plus faible qu’à l’accoutumée. C’est pourquoi il était judicieux de jouer avec deux pompes, pour aller plus vite et ainsi assurer la finition de la chape avant qu’elle ne se fige », explique Gianni Piazza.

Eqiom Bétons 100 % impliqué

Gianni Piazza, chef d’entreprise éponyme, se plaçait en tête de l’une des deux lignes de coulage de la chape. [©Julia Brechler/Bricolo Factory]
Gianni Piazza, chef d’entreprise éponyme, se plaçait en tête de l’une des deux lignes de coulage de la chape. [©Julia Brechler/Bricolo Factory]

Pendant toute la durée du coulage, les toupies Eqiom arrivaient deux par deux, parfaitement synchronisées pour prendre le relais au niveau des pompes. Ceci, pour éviter tout arrêt du coulage de la chape fluide. Eqiom Bétons a mobilisé ses troupes pour garantir une cadence optimale des livraisons et la fourniture d’un produit de qualité constante. Il était essentiel pour le chapiste de se concentrer uniquement sur la mise en œuvre et de laisser à son fournisseur le soin de gérer la logistique… D’autant plus que l’intervention débutait vers 8 h 30, pour s’achever aux alentours de 16 h 00. « Sur ce type d’opérations, tout le monde doit jouer le jeu. Les laborantins d’Eqiom Bétons étaient très impliqués, lors de la fabrication de la chape en centrale, comme au moment de sa réception sur chantier. Ils ont été soutenus par des techniciens Bostik, qui fournissaient l’assistance technique. Nous avons ainsi sécurisé l’opération du début à la fin de l’intervention », se félicite Gianni Piazza.

 

Un technicien assurait les opérations de finition de la chape fluide. [©Julia Brechler/Bricolo Factory]
Un technicien assurait les opérations de finition de la chape fluide. [©Julia Brechler/Bricolo Factory]

Aurélie Cheyssial