Norme NF P 18-201 dite “DTU 21”


Chapes-info.fr | Publié le 13 mars 2017 | Par Frédéric Gluzicki


Intitulé : Travaux de bâtiment – Exécution des ouvrages en béton – Cahier des clauses techniques
Date de publication : Mars 2004
Commander ce document à la boutique Afnor

Descriptif : le présent document définit les conditions d’exécution des ouvrages en béton et en béton armé de granulats courants justiciables des règles de conception et de calcul aux états limites (BAEL) ou de normes NF DTU faisant référence au présent document. Ces ouvrages ou éléments d’ouvrages peuvent être coulés en place ou préfabriqués sur le chantier ou en usine. Le présent document traite de l’exécution des ouvrages réalisés dans des conditions climatiques courantes. Des dispositions complémentaires sont à prendre dans le cas de conditions climatiques différentes. Le présent document s’applique aux ouvrages utilisant des bétons de résistance caractéristique à 28 j inférieure ou égale à 80 MPa (classe C80/95 de la norme NF EN 206-1). Il fixe les contrôles techniques minimaux qui incombent à l’entreprise. Le domaine d’application est celui défini dans la partie B du BAEL. Il ne traite pas :
a – des ouvrages réalisés à partir de granulats lourds ou légers ainsi que de ceux en béton caverneux ou cellulaire et de ceux en gros béton,
b – des ouvrages spéciaux pour lesquels des prescriptions particulières d’exécution sont données (par exemple cheminées, cuves et réservoirs),
c – des éléments préfabriqués couverts par des normes produit et/ou faisant l’objet d’une fabrication contrôlée en usine titulaire d’une certification produit délivrée par un organisme certificateur reconnu par les instances compétentes,
d – des éléments préfabriqués non traditionnels et non couverts par des normes produit. Lorsque de tels éléments font l’objet d’un Avis Technique, leur emploi est précisé dans celui-ci. En l’absence d’Avis Technique, leur emploi relève de l’accord entre les parties,
e – des ouvrages en béton précontraint. Le Fascicule 65 A du CCTG traitant des conditions d’exécution de ces ouvrages, les Documents Particuliers du Marché (DPM) peuvent faire référence aux prescriptions techniques qui y figurent. [Source : Afnor]