Kaléïdoscope de chapes


Chapes-info.fr | Publié le 14 février 2020 | Par Yann Butillon


Imaginée par l’agence Lambert.Lenack, la résidence Kaléï propose 87 logements répartis en 2 bâtiments. [©ACPresse]
Imaginée par l’agence Lambert.Lenack, la résidence Kaléï propose 87 logements répartis en 2 bâtiments. [©ACPresse]

C’est une résidence d’exception qui vient de voir le jour au cœur du quartier Tolbiac, dans le XIIIe arrondissement parisien. Baptisée Kaléï, la construction fait face à la bibliothèque François Mitterrand, offrant ainsi une vue imprenable sur les environs.

Imaginée par l’agence d’architectes urbanistes Lambert.Lenack, la résidence propose 87 logements répartis en 2 bâtiments. Ceci, sur un rez-de-chaussée commun consacré aux commerces et un premier étage de 900 m2, dédié à des bureaux. Un parement métallique en aluminium, couplé à de grandes ouvertures vitrées, donne son esthétique au lieu.

La particularité de la résidence Kaléï est d’être construite sur la dalle en béton armé couvrant les voies ferrées de la gare d’Austerlitz. Cette implantation a nécessité des calculs techniques très précis et une modélisation complète de l’environnement du bâtiment. C’est dans ce contexte que Vinci Immobilier, promoteur du projet, a fait appel pour la première fois au BIM durant toute la phase de conception.

Viser la certification Qualitel

Le sous-couche acoustique Assour 22 Confort de BMI Siplast est positionnée à même le béton brut, en deux nappes superposées et croisées. [©ACPresse]
Le sous-couche acoustique Assour 22 Confort de BMI Siplast est positionnée à même le béton brut, en deux nappes superposées et croisées. [©ACPresse]
Un film polyane de désolidarisation est posé sur la sous-couche acoustique. [©ACPresse]
Un film polyane de désolidarisation est posé sur la sous-couche acoustique. [©ACPresse]
 

 

 

 

 

 

 

C’est une résidence d’exception qui vient de voir le jour au cœur du quartier Tolbiac, dans le XIIIe arrondissement parisien. Baptisée Kaléï, la construction fait face à la bibliothèque François Mitterrand, offrant ainsi une vue imprenable sur les environs

Imaginée par l’agence d’architectes urbanistes Lambert.Lenack, la résidence propose 87 logements répartis en 2 bâtiments. Ceci, sur un rez-de-chaussée commun consacré aux commerces et un premier étage de 900 m2, dédié à des bureaux. Un parement métallique en aluminium, couplé à de grandes ouvertures vitrées, donne son esthétique au lieu.

La particularité de la résidence Kaléï est d’être construite sur la dalle en béton armé couvrant les voies ferrées de la gare d’Austerlitz. Cette implantation a nécessité des calculs techniques très précis et une modélisation complète de l’environnement du bâtiment. C’est dans ce contexte que Vinci Immobilier, promoteur du projet, a fait appel pour la première fois au BIM durant toute la phase de conception.

Viser la certification Qualitel

L’entreprise Matos a utilisé sa pompe Priomix Pragma CL pour assurer la mise e œuvre de la chape, livrée en toupie à partir d’une centrale voisine. [©ACPresse]
L’entreprise Matos a utilisé sa pompe Priomix Pragma CL pour assurer la mise e œuvre de la chape, livrée en toupie à partir d’une centrale voisine. [©ACPresse]

Compte tenu de son positionnement, l’ensemble de la superstructure repose sur une série de boîtes à ressort. Leur finalité est de limiter dans le bâtiment les phénomènes vibratoires liés à la circulation des trains. D’autre part, le poids maximum de l’ensemble de la construction était contraint. D’où une ossature métallique sur les deux premiers niveaux, avant de passer au béton pour les étages supérieurs.

Le transfert des bruits d’impact et l’acoustique ont constitué un des fils conducteurs de ce projet urbain. D’autant plus que celui-ci vise la certification Qualitel, avec un objectif de 55 dB in situ au bruit d’impact, contre 58 dB pour ce qui est de la réglementation de base… Toutefois, une obligatoire venait se greffer sur ce cahier des charges : l’épaisseur la plus fine qui soit pour le complexe de sols, afin de préserver la hauteur sous plafond la plus importante possible. Bien entendu, limiter cette épaisseur permettait en même temps de réduire d’autant les surcharges sur les planchers.

Pages : 1 2 3