La chape fluide, axe stratégique pour Sika France

Sika est un acteur incontournable de la chape fluide depuis 15 ans. Aujourd’hui, l’industriel dispose d’une offre de 3 solutions. Et d’un réseau de 419 applicateurs agréés.

Chapes-info.fr | Publié le 21 juillet 2017 | Par Frédéric Gluzicki


Joachim Monge est ingénieur produits chapes chez Sika. [©Sika]
Joachim Monge est ingénieur produits chapes chez Sika. [©Sika]

La chape fluide constitue un axe stratégique marqué chez Sika. « Notre offre “chapes fluides” représente une part importante de notre activité “France”, explique Joachim Monge, ingénieur produits chapes chez Sika. Le concept “chapes fluides en centrales à béton” est rattaché à la division des adjuvants et s’inscrit dans les produits à forte valeur ajoutée. » Il apparaît cohérent qu’un spécialiste des adjuvants, omniprésent au niveau de nombreuses centrales à béton (plus d’une centaine pour les chapes fluides ciment et une vingtaine pour les chapes fluides anhydrite), soit un acteur incontournable pour la chape. Et propose des solutions complémentaires à ses clients, afin de leur permettre d’élargir leur champ d’activité… « Nous avons lancé notre première chape fluide il y a quinze ans, une base ciment dénommée Sika ViscoChape. » Aujourd’hui, elle fait l’objet d’une mise à jour majeure, accompagnée du renouvellement de son Document technique d’application (DTA). « Les applicateurs étaient demandeurs d’un produit, dont les fibres n’usent pas les jaquettes de leurs pompes. Pour y répondre, nous avons mis au point une nouvelle fibre macro-synthétique, fabriquée dans l’une de nos usines en France », dévoile Joachim Monge. Résultat : un dosage ramené à 2 kg/m3, en réduction par rapport à la fibre précédente. Quant aux autres caractéristiques de la Sika ViscoChape, dans sa version “Force”, elles ne bougent pas.

Un produit complémentaire
L’offre “ciment” a été complétée en 2013, avec la mise sur le marché de la Sika LevelChape HCS (pour hors chauffage de sol). C’est une C16 F3 que l’on peut qualifier d’entrée de gamme. Son objectif : apporter une solution “fluide”, qui soit une alternative économiquement viable aux chapes traditionnelles.
La dernière référence dans la gamme est la Sika SyntiChape. « Nous la proposons depuis une dizaine d’années. Nous nous devions d’avoir une chape fluide anhydrite dans notre offre, d’autant que certains applicateurs nous en faisaient la demande. » Toutefois, la solution “anhydrite” reste un produit complémentaire et non un axe de développement majeur. Du moins pour le moment. « Il est raisonnable de penser que de nouvelles chapes verront le jour chez Sika. Ceci, pour répondre, avec encore plus de précisions, aux besoins du marché. Mais ce seront des chapes fluides sur base ciment. »

419 applicateurs agréés
Au-delà des produits “chapes”, Sika cherche à renforcer sa position sur le secteur du plancher en général. L’intégration de la marque Cégécol en est un ressort, grâce à sa large offre de colles à carrelage, à revêtements souples ou textiles, à parquet… Un complément indissociable de la chape, dont la finalité est d’être recouverte. En revanche, pas de présence dans le chauffage et pas de partenariat non plus avec un spécialiste du sujet. Ça viendra sans doute, dans un second temps…
Outre les produits, c’est aussi le service que Sika met en avant. Au niveau de l’animation de son réseau d’applicateurs agréés pour commencer. « Baptisé Club Applicateurs Chape Sika , le réseau est né il y a dix ans et a beaucoup évolué, reprend Joachim Monge. Il fait notre force. » Aujourd’hui, les applicateurs sont au nombre de 419, davantage présents sur la moitié Ouest de la France. « En tant que fabricants, nous leur apportons toutes les informations nécessaires sur les produits que nous proposons, et assurons la formation et l’accompagnement technique sur les premiers chantiers », conclut Joachim Monge.

Frédéric Gluzicki