La chape fluide, une préparation des sols version Rolls Royce

En progression constante depuis plus d’une dizaine d’années, les chapes sont l’un des gisements de croissance les plus efficients du marché de la construction. Un état de fait que les industriels ont rapidement intégré, rivalisant de développements technologiques et d’investissements structurels. Etat des lieux des forces en présence.

Chapes-info.fr | Publié le 24 mai 2019 | Par Yann Butillon


Ardex : Avec effet
Avec son effet durcisseur Ardurapid, Ardex accélère les mises en œuvre et optimise les performances des chapes. [©Ardex]
Avec son effet durcisseur Ardurapid, Ardex accélère les mises en œuvre et optimise les performances des chapes. [©Ardex]

Via la distribution, Ardex propose deux solutions de chapestraditionnelles : l’Ardex A38 et l’Ardex A35. La première est destinée à la pose de carrelage, recouvrable après 4 h, avec peu de retrait et sans fissuration. Elle est sous Avis technique pour les locaux P4S. La seconde s’adapte aux autres revêtements de sol. A prise rapide, elle est recouvrable après 24 h.
La particularité de l’offre Ardex est constituée par l’effet Ardurapid, disponible pour un large panel de produits de traitement de sol de la marque, et notamment ses deux chapes. L’effet Ardurapid est le durcissement hydraulique rapide et la fixation cristalline de l’eau sans aucune évaporation. Permettant un séchage et un recouvrement rapides, une absence de retrait et une protection contre les décolorations des pierres naturelles, dans le cas des mortiers-colles.

Anhydritec : La finesse pour se différencier
L’Excelio d’Anhydritec se veut comme une alternative aux produits de ragréage, tout en gardant la souplesse d’une chape fluide. [©Anhydritec]
L’Excelio d’Anhydritec se veut comme une alternative aux produits de ragréage, tout en gardant la souplesse d’une chape fluide. [©Anhydritec]

Pour Anhydritec, la fin d’année 2018 a rimé avec Excelio. En effet, cette nouvelle chape anhydrite a vu son DTA publié en juillet et un lancement en octobre dernier. « C’est une chape destinée à challenger les produits de ragréage, puisqu’elle se coule en 10 mm d’épaisseur et au-delà, explique Francis Augustin, directeur commercial de la marque. En rénovation, elle vise les chantiers nécessitant de refaire une surface fineou des supports,acceptant la surcharge la plus faible possible (20 kg/m2). Dans le neuf, elle permet de réaliser aussi l’équivalent de ragréage millimétrique, mais avec la facilité de mise en œuvre d’une chape fluide» De plus, Excelio peut rattraper des défauts, de béton ou de chape, des changements ou des calages de niveau fini. « Pour nous, c’est un produit différenciant, nous permettant à la fois de compléter notre gamme et d’aller chasser sur des terres où la chape atout à prouver. »

Bostik : La chape sans ponçage
Bostik offre à ses applicateurs une chape sans ponçage. [©Bostik]
Bostik offre à ses applicateurs une chape sans ponçage. [©Bostik]

A l’occasion d’Artibat, en fin d’année 2018, Bostik a présenté sa nouvelle chape Technis First, à base de liants spéciaux, comme le reste de l’offre Bostik. « Nous avons une expertise de longue date dans les produits de traitement de sol. Grâce à elle, nous avons ainsi créé une gamme premium de chapes, souligne Didier Nycollin, responsable développement de la marque. La Technis First ne déroge pas à cette règle, en éliminant notamment la pellicule de surface, permettant aux chapistes d’éviter la fastidieuse tâche du ponçage» La volonté d’un produit premium est prolongée dans les choix de développement de la marque. « Nous sommes des challengers sur le marché de la chape, mais nous n’entrons pas dans une compétition du volume de vente. Nous choisissons de travailler avec des collaborateurs qui sont dans la même logiqueque nous. Nous n’offrons pas seulement un produit, mais aussi un état d’esprit qui s’accompagne de services. »

Cemex : Evolution et réflexion
Le réseau Experensol assure la mise en œuvre des chapes fluides Cemex. [©Cemex]
Le réseau Experensol assure la mise en œuvre des chapes fluides Cemex. [©Cemex]

Cemex compte deux chapes fluide sous DTA : l’Advanci Chapfluide CCX pour les planchers chauffants, et la CCH HPC. La première venant tout juste d’évoluer, son DTA permet désormais un fractionnement de 80 m2, contre 60 mprécédemment. « C’est l’un des enjeux aujourd’hui sur le marché de la chape. Il était donc important pour nous d’améliorer notre surface de fractionnement, indique Lucia Alarcon Ruiz, responsable marketing et innovation. Dans la même idée, nous travaillons sur l’utilisation de fibres, en améliorant leur technicité, afin d’en réduire le nombre. »
Dans le même temps,Cemex est en pleine période de réflexion pour étoffer sa gamme. « A court et à moyen terme, nous allons ajouter des produits à notre gamme, afin à la fois de nous différencierde nos concurrents et d’apporter des solutions aux problématiques, qui nous remontent du terrain. Nous sommes encore en phase de réflexion. Le moment n’est pas encore venu de dévoiler les pistes que nous suivons, mais l’idée est de développer les produits, qui renforceront notre position sur le marché. »

Cemfluid : Une nouvelle indépendance
Le réseau Experensol assure la mise en œuvre des chapes fluides Cemex. [©Cemex]
Cemfluid vient de changer de main, pour prendre un nouvel essor. [©Cemfluid]

Cemfluid vient de changer de mains. Rattachée au groupe Mirbat depuis sa création en 2016, l’entité spécialisée dans la production de chapes fluides ciment a été reprise par Vincent Jaume. La transaction a été conclue à la fin du mois de février dernier. « La reprise concerne la société et intègre tous les Avis techniques, ainsi que la marque elle-même », confirme Vincent Jaume. Le périmètre comprend aussi le tout nouveau procédé d’isolation acoustique par projection Phonispray, dont le développement sera poursuivi.
« Aujourd’hui, Cemfluid, ce sont 40 centrales à béton partenaires et 6 centrales mobiles en service sur le territoire national. Pour l’essentiel dans le Sud de la France. » Ce réseau est, bien entendu, amené à se développer de manière importante. Pour atteindre cet objectif, le nouveau repreneur a prévu de mettre en place une nouvelle approche industrielle, à travers la demande de nouveaux Avis techniques au CSTB. Donc le développement de nouveaux produits. La première chape fluide, qui bénéficiera de cette nouvelle approche, est la future Fullchap SPC. Annoncée pour l’automne dernier, cette C16-F3 sera finalement mise sur le marché courant 2019. La cession de Cemfluid a fait prendre du retard au dossier…

Chryso : Croissance externe
Chryso s’offre Cemexa et renforce son offre chape. [©Chryso]
Chryso s’offre Cemexa et renforce son offre chape. [©Chryso]

Chez Chryso, l’actualité phare est le rachat de Cemexa, et de ses gammes Cemfloor et Mobicem, venant compléter l’intégrationplus anciennede Belitex. « Nous accueillons avec beaucoup d’enthousiasme l’équipe de Cemexa dans notre groupe, déclare Thierry Bernard, de Chryso. La réunion de nos expertises et savoir-faire complémentaires illustre notre volonté de proposer à nos clients un portefeuille élargi de solutions en chapes fluides. Nous avons aussi pour objectif de développer ces offres à l’international, en renforçant notre leadership sur ce marché, et de faire de ce segment un nouvel axe de croissance pour le groupe. » Cemexa propose des chapes fluides ciment, des procédés pour l’amélioration des performances et la fiabilité de ces dernières, ainsi que des adjuvants. Validés par le CSTB, ses produits bénéficient d’Avis techniques et de DTA.

Diff-Chapes : Mobilité et indépendance
Exemple de joint périphérique. [©LafageHolcim]
La chape Naturafluid a pour base le liant Wico 430 KF. [©Diffu-Chape]

Au départ,entreprise decarrelages et de revêtements de sols, le groupe Robey Père & Fils a peu à peu diversifié ses savoir-faire, en se lançant sur le marché de la chape,avec la création de Diffu-Chapes. Ceci, en se tournant vers l’Allemand Wicoplan & Putz, après quelques tests avec d’autres marques. « Nous avons débuté dans cette activité en 2010 et avons coulé environ 200 000 mde chape depuis », insiste Michel Robey, dirigeant de l’entreprise. Pour prendre son indépendance, l’entreprise a développé avec Wicoplan sa propre chape : la Naturafluid, disposant d’un DTA depuis l’année dernière. « Le liant de base est le Wico 430 KF, qui nous permet la réalisation d’une chape fluide sulfate de calcium naturel C20-F4. Cette dernière peut être utilisée pour les locaux U4P3E2C2. Elle est préparée dans une centrale mobile sur remorque, construite par Transmanut. » Diffu-Chapes ambitionne désormais de mettre sur pied un réseau de distributeurs agréés. « Avec notre chape et nos centrales mobiles, nous proposons une offre différente des autres groupes. Notre ambition est d’abord de nous installer dans le Nord-Est, afin d’avoir une bonne base pour ensuite penser à d’autres régions. »

Edilteco : La légèreté comme ADN
Les billes de polystyrène d’Edilteco permettent d’obtenir une chape légère, adaptée au marché de la rénovation. [©Edilteco]
Les billes de polystyrène d’Edilteco permettent d’obtenir une chape légère, adaptée au marché de la rénovation. [©Edilteco]

Edilteco s’est fait une spécialité de la chape légère, avec une gamme comprenant quatre propositions : les Politerm 900 et 1200, et les Polys Béto léger et semi-léger. « Nous sommes des fabricants de granulats légers, notamment debilles de polystyrène que nous vendons aux centraliers et qui sont ensuite formulées pour réaliser une chape légère sous DTA, explique Franck Pied, responsable marketing et technique de la marque. C’est une solution qui permet d’obtenir une chape parmi les plus légèresdu marché. Et ceci,grâce à notre technicité dans le traitement des billes,autorisantune répartition optimale dans le support. » Bien implanté géographiquement, Edilteco continue de croître au fil du temps. « Le développement de l’utilisation de la chape en rénovation nous permet de maintenir une croissance régulière, notre chape légère étantadaptée aux vieux planchers par exemple. »

Edycem : Eliminer la phase de ponçage
Mise en œuvre de la nouvelle chape fluide Kalkiss SP d’Edycem. [©Edycem/Charles Marion]
Mise en œuvre de la nouvelle chape fluide Kalkiss SP d’Edycem. [©Edycem/Charles Marion]

Il y a quelques mois, Edycem BPE a enrichi sa gamme de chapes fluides Kalkiss, avec la nouvelle Kalkiss SP. Détentrice d’un DTA, cette chape fluide ciment sans pellicule de surface supprime ainsi la phase de ponçage. Elle bénéficie du classement U4P4E3Cpour des performances mécaniques C20-F4. Ses qualités en matière d’adhérence répondent aux exigences réglementaires du DTU 26-2. Les contrôles effectués in situ sont supérieurs à 1,4 MPa sur chape sèche : la norme requérant une valeur minimale de 1 MPa. La chape peut recevoir un revêtement de sol de type carrelage, moquette, parquet, résine…
Par ailleurs, Kalkiss SP bénéficie de la technologie SmartCem. Celle-cipermet d’identifier le type de produits mis en œuvre grâce à la présence d’une puce RFID et via une application sur smartphone. Au programme : nature du liant, résistance mécanique, marquage CE, référence de l’Avis technique et nom du titulaire, site de production et date de mise en œuvre.

Pages : 1 2