Les fibres surfent sur la chape


Chapes-info.fr | Publié le 16 décembre 2019 | Par La Rédaction


Avec une ETPM, les fibres MasterFiber 236 peuvent être utilisées pour les dalles et les chapes. [©BASF]
Avec une ETPM, les fibres MasterFiber 236 peuvent être utilisées pour les dalles et les chapes. [©BASF]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’un des intérêts de la chape fluide réside dans sa simplicité de préparation et de mise en œuvre. Formulation constante, préparation de chantier relativement répétitive et pompage systématique. Très peu de choses varient d’un chantier à l’autre en matière de travaux d’exécution. Cette facilité d’utilisation est entre autres due à l’utilisation des fibres dans leur formulation.

Les macro-fibres sont réservées aux solutions destinées à couvrir les planchers chauffants, alors que les micro-fibres accompagnent toutes les formulations à base ciment. Leur présence et leur dosage sont définis dans les Avis Techniques des chapes.

« Il y a des micro-fibres dans toutes les chapes fluides », explique Lan-Tâm Tran, ingénieur en charge des fibres chez Sika. Pour l’industriel, la micro-fibre se nomme Sika CrackStop, se présente sous forme de filaments et mesure 6 mm. On la retrouve dans toutes les formulations de chapes de la marque.

« D’ailleurs, ces micro-fibres polypropylène sont produites pour une dispersion parfaite, et sont dosées de manière normative. Elles permettent d’éviter les risques de faïllançage en surface. Au jeune âge, elles compensent le retrait. Elles n’ont plus d’utilité par la suite. »

Un destin lié au plancher chauffant

« Les macro-fibres dans les chapes sont essentiellement liées à la présence de planchers chauffants », explique Benoit Baulande, directeur technique chez GCP Applied Technologies. Très compliqué en effet, voire impossible de poser des treillis soudés par-dessus les réseaux de chauffage par le sol. Ancrée au sol via des ligatures, leur mise en place serait bien trop compliquée et fastidieuse pour être rentable. Impossible, pourtant, de se passer d’un renfort. « En fonctionnement, les planchers chauffants à eau chaude, comme les planchers rayonnants électriques, exercent des contraintes thermiques sur les chapes, provoquant un risque de fissuration. Les macro-fibres viennent renforcer la chape et éliminer ce risque. »

 

La SikaFibre Force Chape est une fibre macro-synthétique. [©Sika]
La SikaFibre Force Chape est une fibre macro-synthétique. [©Sika]

 

Chez GCP Applied Technologies, la fibre en question se nomme Strux. Comme chez Sika (SikaFibre Force Chape), elle est en polypropylène. « D’un point de vue pratique, cela permet d’éviter d’abîmer les tuyaux lors du pompage. ». Mêmes avantages retenus chez Sika. « Certes, nous proposons des fibres métalliques, mais nous poussons de plus en plus vers les solutions synthétiques, précise Lan-Tâm Tran. Nous les conditionnons sous forme de pucks, c’est-à-dire des fibres d’un poids constant, enrobés d’un film hydrosoluble, ce qui permet un dosage simple et rapide. » Un dosage réalisé par le centralier lors de la fabrication de la chape.

Autre acteur de la micro-fibre bien présente dans les Avis techniques, Chryso propose ses S25 et S50. « Ces fibres se caractérisent par leur forme “twister” », indique Marc Plançon, directeur adjoint de la BU Béton de Chryso France. C’est-à-dire une forme en tire-bouchon, ce qui facilite la dispersion dans la chape. Et évite toute remontée en surface. Le produit passe aussi très bien en machine et offre un grand confort en utilisation.

Outre les planchers chauffants, les macro-fibres sont également utilisées, lorsque les chapes recouvrent des isolants classés SC2.

Pour les chapes fluides, Chryso propose ses macro-fibres S25 et S50. [©Chryso/Bruno Mazodier]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages : 1 2 3