L’innovation au cœur d’Artibat

Encore six mois d’attente avant le lancement de la 16e édition d’Artibat, au parc des Expositions de Rennes (35). Organisé par la Capeb des Pays de la Loire, le salon met l’innovation à l’honneur. Valérie Sfartz, directrice du salon, nous parle du programme de ces trois jours.

Chapes-info.fr | Publié le 23 mai 2018 | Par Sivagami CASIMIR


Valérie Sfartz, directrice du salon Artibat [©Studio Grand Ouest]
Valérie Sfartz, directrice du salon Artibat. [©Studio Grand Ouest]

Il va falloir encore patienter six mois avant le lancement de la 16e édition d’Artibat. Organisés dans le Parc des expositions de Rennes (35), les trois jours de salon, portés par la Capeb des Pays de la Loire, sont dédiés à la construction. Depuis près de 30 ans, Artibat accueille les professionnels français et européens du secteur. « Sa force réside dans sa portée nationale, amenée d’une part, par la pluralité et l’envergure de ses exposants, et d’autre part, par la proximité d’un tissu local de professionnels du Grand Ouest, qui se rencontrent et consolident leurs relations professionnelles et commerciales », explique Valérie Sfartz, directrice du salon. L’évènement s’articulera autour de cinq pôles : le second œuvre, le gros œuvre, le lot technique, l’équipement et enfin, le gros matériel TP. « En marge de l’exposition, Artibat proposera “L’entreprise augmentée”, un projet aux multiples partenariats. Ce dernier ouvre, au secteur du bâtiment, des innovations proposées par les autres secteurs d’activités, pouvant trouver de nouvelles sources d’inspiration et d’innovation et permettre d’identifier de nouvelles pistes de performance. » Ainsi, cette expérimentation promet de mettre en synergie différentes filières (numérique, textile ou agroalimentaire), afin d’apporter des regards croisés sur les expériences et les innovations, qui pourraient s’appliquer dans plusieurs domaines.

Quand les strat-up font salon

Enfin, pour réaffirmer son regard vers l’avenir, le salon a mis en place le dispositif Cirq : booster des start-up pour la construction. « Cirq, c’est un salon dans le salon, complète Valérie Sfartz. Cette nouvelle marque vise à accélérer la visibilité des porteurs de projets start-up, qui innovent pour le bâtiment. » En partenariat avec Novabuild, cluster du BTP en Pays de la Loire, le programme vise à révéler les entreprises, qui développent de nouvelles solutions. « Au total, 15 start-up sélectionnées exposeront sur le salon, présenteront leurs projets aux professionnels visiteurs et pourront rencontrer les industriels exposants pour tester leur approche “marché” et nouer des partenariats. Start-up et industriels partageront la même scène pour pitcher ou intervenir sur leurs procédés d’innovation. Les deux start-up les plus remarquées seront coachées au pitch et gagneront respectivement un prix de 2 000 € et 1 000 €. » Les intéressés peuvent déposer leur candidature jusqu’au 13 juillet 2018, puis, un jury de professionnels se réunira le 7 septembre, pour la sélection finale. Les prix seront ensuite remis durant le salon.
Enfin, l’organisation d’Artibat annonce la distribution d’un “Millésime Produits & Solutions”, qui sera offert à tout visiteur sous format papier et accessible sur le web. « Les stands des exposants sélectionnés bénéficieront d’une signalétique spécifique, afin de pouvoir être identifiés dans les différents secteurs d’activités. Ce dispositif répond clairement aux attentes des visiteurs d’Artibat, qui souhaitent visiter le salon sous l’angle des nouveautés et poursuivre l’expérience une fois le salon terminé », conclut Valérie Sfartz.