Mauro Béton : Un nouveau nom et une production de chape repensée

Mauro Béton a investi 2,5 M€ dans une nouvelle centrale à béton, incluant la production de chape dans le nouveau process. Un investissement qui permettra à l’entreprise de mieux desservir ses clients.

Chapes-info.fr | Publié le 21 mai 2019 | Par Yann Butillon


Avec son investissement, Mauro Béton a regroupé sa production de bétons, de bétons spéciaux et de chapes sur un même site. [©Mauro Béton]
Avec son investissement, Mauro Béton a regroupé sa production de bétons, de bétons spéciaux et de chapes sur un même site. [©Mauro Béton]

Mauro Béton laisse place à Béton des Fins. Le groupe savoyard change de nom et vient d’investir 2,5 M€ dans une nouvelle centrale à béton, sise à La Motte-Servolex (73), incluant la production de chape dans son process. « La précédente centrale était vieille de 40 ans, et malgré un lifting à l’aube des années 2000, elle n’était plus vraiment en adéquation avec nos ambitions, explique Vanessa Manigas, directrice d’exploitation. Nous avons donc investi dans un nouvel outil, qui nous permet aussi de réaliser des bétons spéciaux. La production de chape était jusque-là réalisée sur le même terrain, mais dans une petite unité indépendante. Désormais, tout est groupé et technologiquement à la pointe. » Les chapes proposées sont la Prontopp Azo de Knopp pour l’anhydrite, et la Viscochape de Sika pour la base ciment. « Nous produisons 3 000 m3/an de chape sur ce site. Et à l’aide de nos dix toupies, nous desservons les départements de l’Isère (38), la Savoie (73) et la Haute-Savoie (74). Le secteur alpin offre la possibilité de réaliser des chantiers de maisons individuelles, mais aussi beaucoup d’hôtels ou de structures en lien avec le tourisme. » Avec cet outil d’une capacité de 90 m3/h pour la partie béton, Mauro Béton –  rebaptisée Béton des Fins – s’affirme sur son marché, tout en s’ouvrant de nouveaux horizons avec une offre de bétons spéciaux. Un show-room de vingt plaques d’échantillons est d’ailleurs venu s’adjoindre à cette nouvelle centrale, en service depuis le 15 février dernier.