Portrait-Robot : Le chapiste, ce métier de précision

Qu’est-ce qu’un chapiste ? A travers les nombreux entretiens que Chapes-Info.fr réalise avec les professionnels, un portrait-robot du chapiste coulant la chape fluide, a pu être créé.

Chapes-info.fr | Publié le 19 mars 2020 | Par Yann Butillon


Le chapiste, précision au quotidien. [©AC Presse]
Le chapiste, précision au quotidien. [©AC Presse]

Le chapiste est la personne qui met souvent en place une chape fluide, ciment ou anhydrite, fabriquée et fournie par un fabricant de chapes. Ce métier est partagé entre des chapistes indépendants, avec un nombre réduit d’employés, des carreleurs équipés pour couler leurs propres chapes et quelques entreprises générales, qui ont ajouté une corde à leur arc. L’activité s’est développée en parallèle de la progression des planchers chauffants, notamment chez les particuliers. Avant de s’élargir à à la rénovation, aux locaux commerciaux et aux autres typologies de chantier

D’abord bien préparer

L’opération de mise en place d’une chape commence par une bonne préparation. Il faut se rendre chez le client dans les jours précédents le coulage. L’essentiel de la préparation consiste à bien mettre à niveau le sol. Pour cela, des ragréages peuvent être réalisés pour boucher les plus gros trous. Il faut aussi vérifier ce que les installateurs du plancher chauffant ont réalisé, car celui-ci n’est pas toujours parfaitement mis en place. Et, quelques fois, ceci peut mettre en péril la chape.

Ensuite, il faut positionner les piges de niveau. C’est-à-dire mettre les repères qui aideront à obtenir une chape parfaitement plane. Evidemment, avant de passer sa commande, le client a été conseillé. La chape est un produit technique, qui reste peu connu. Il est donc important de bien l’accompagner.

Ensuite, lorsque la toupie arrive avec le produit, l’attention se porte sur les essais de validité. Il s’agit d’un simple essai d’étalement. Si celui-ci est satisfaisant, il est temps de passer à la mise en œuvre.

Rendre un sol parfait

Tout passe par une machine à compresseur avec une trémie, qui expulse le produit à l’intérieur de la maison. C’est la partie critique de l’opération. Il faut être très appliqué: c’est un métier de précision. Une fois que la chape est coulée et bien à niveau, il faut la débuller. C’est-à-dire expulser les petites bulles d’air présentes dans la chape, à l’aide d’une batte, une sorte de réglette que l’on passe en surface.

Il faut être deux au minimum par chantier. Le chapiste qui coule le produit et qui fait la mise en place. Et son aide, qui s’occupe de l’alimentation en tuyau lors de la mise en œuvre et qui nettoie les outils. Cela fait un peu partie de la formation “sur le tas”, parce qu’il n’y a pas vraiment de cursus complet. En tous cas, un diplôme dédié n’existe pas. Alors il faut suivre une formation par l’expérience dans les entreprises. Par contre, il y a un agrément auprès des fournisseurs. Un “club des chapistes” d’une marque, dans lequel est accepté le chapiste après formation et tests sur chantiers. Et une fois que l’agrément est accordé, les contrôles sont réguliers.

Abécédaire du chapiste

A comme Avantages

C’est un métier rapide. Avec quasiment une intervention par jour. C’est aussi un métier où la précision est importante. Puisqu’il faut laisser un support parfait pour le client, support sur lequel le carreleur va pouvoir travailler facilement.

F comme Formation

La formation dédiée à la chape n’existe pas encore. Les compagnons sont formés par leurs pairs sur le terrain. Ainsi que par les industriels, au sein des leurs structures d’applicateurs.

I comme Inconvénients

La principale difficulté est liée au fait de recouvrir le travail d’autres corps de métiers et qu’il faut rendre des comptes sur l’aspect final. Il arrive de croiser la route de personnes qui n’ont pas travaillé proprement. Il faut donc souvent réaliser des reprises.

L comme Lieu de travail

C’est surtout le chantier. Il y a un peu de travail de bureau avec de l’administratif, mais ce n’est pas la principale activité.

M comme Matériaux

La chape fluide anhydrite ou ciment constitue l’essentiel des produits disponibles. Il y a aussi un ragréage qui permet de faire les remises à niveau.

M comme Matériels

Le laser pour les niveaux, les piges comme repères, puis la machine pour la mise en place de la chape et enfin, la batte pour le débullage.

M comme Missions

C’est couler la chape fluide, qui permet très souvent de couvrir et de sécuriser le plancher chauffant.

Q comme Qualités

Il faut être sérieux dans les prises de niveaux et précis dans la mise en œuvre, car le client fait confiance au professionnel. Ce dernier doit lui rendre des comptes.