Réseau Chape : des centrales optimisées pour la chape fluide

Pourquoi n’existe-t-il pas d’industrie dédiée à la chape ? De cette question, Romain Doulonne en a fait une entreprise : Réseau Chape. En seulement quatre ans, quatre centrales ont été créées, livrant les chapistes du Rhône jusqu’en Suisse.

Chapes-info.fr | Publié le 18 décembre 2017 | Par Aurélie Cheyssial


Romain Doulonne, gérant de Réseau Chape. [©Réseau Chape]
Romain Doulonne, gérant de Réseau Chape. [©Réseau Chape]

L’idée de Réseau Chape est simple : offrir aux chapistes un lieu d’approvisionnement et un service, qui correspondent à leurs besoins spécifiques. Les différents sites de production sont ainsi capables de répondre à l’ensemble des besoins, en distribuant les chapes sulfate de calcium de la marque Remondis, les chapes ciment Cemexa, ainsi que les chapes et les ravoirages allégés Betostyrène. « Je me considère un peu comme l’épicerie fine locale, face aux supermarchés. Notre spécialité, c’est la chape et nous connaissons bien notre métier », s’amuse Romain Doulonne, gérant de Réseau Chape. Formé à la chimie des adjuvants, ce jeune entrepreneur de 29 ans a eu cette idée lorsqu’il était responsable commercial d’un adjuvantier dans la région Auvergne – Rhône-Alpes. « A force de formuler des chapes fluides et de visiter les centrales, je me suis pris de passion pour cette activité. Je me suis rendu compte que les industriels bétonniers ne voyaient la chape que comme un complément d’activité et ne faisaient qu’adapter le process de fabrication à la chape fluide. »

Une industrie spécifique

Les différents sites de production ne comprennent qu’une seule centrale pour tous les types de chapes. [©Réseau Chape]
Les différents sites de production ne comprennent qu’une seule centrale pour tous les types de chapes. [©Réseau Chape]

Après avoir identifié l’ensemble des problématiques vues dans les différentes centrales, il imagine et dessine une industrie spécialisée dans la chape fluide, et décide de créer son entreprise. Il fait alors réaliser l’ensemble des éléments sur mesure par Stimm, un chaudronnier de Haute-Loire, spécialiste des centrales. « Contrairement aux autres centrales à béton, nous pouvons passer d’une chape à l’autre, et remplir le nombre de camions que nous voulons sans avoir de problème de mélange ou de lavage », explique Romain Doulonne. Pour les chapistes, les avantages sont multiples: ils n’ont pas à suivre les rythmes imposés par les centrales à béton et peuvent commander une toupie pour l’heure, qui leur convient dans la journée. C’est aussi l’assurance d’un produit régulier, formulé avec des sables et des ciments choisis spécifiquement pour la chape.

Pages : 1 2