Schwing Stetter : une toupie à rotor pour livraison de chape

En construisant sur demande une toupie équipé d’un rotor, Schwing Stetter offre à ses clients une solution autonome pour les chantiers de chapes fluides.

Chapes-info.fr | Publié le 16 juin 2020 | Par Yann Butillon


Francis Charrier est le directeur général de Schwing Stetter France. [©Schwing Stetter]
Francis Charrier est le directeur général de Schwing Stetter France. [©Schwing Stetter]

Spécialiste de la conception de centrales, de toupies ou de pompes, Schwing Stetter est l’un des majors des équipements pour le travail du béton. Basé à Souffelweyersheim, près de Strasbourg, la filiale française de la marque allemande produit aussi des mâts de distribution ou des systèmes de recyclage des retours de béton frais.

Récemment, vous avez livré un malaxeur pompe sans bras pour la livraison de chapes. Pouvez-vous préciser son principe technique ?

Francis Charrier : pour Darras Béton, nous avons livré une toupie de 9 m3, doté d’une pompe à rotor. C’est un véhicule qui a été pensé pour faciliter la livraison de la chape. Le rotor est une pièce que nous achetons à un partenaire, et que nous assemblons sur notre toupie dans nos ateliers strasbourgeois. Il s’agit d’une construction que nous proposons depuis quelques années, mais que nous commercialisons de manière ponctuelle. Ce type de toupie se rapproche d’une pompe à béton, et permet de couler une chape jusqu’à 50 m de distance.

Ce concept n’est donc pas de série chez Schwing Stetter…

Non, en effet. Nous en vendons environ une par an. Nous avons développé ce concept il y a dix ans, à la demande d’un client. Outre l’équipement fourni à Barras Béton, nous en assemblons un pour un client allemand. Mais ce n’est pas une solution qui sera produite de série.

C’est une offre qui reste ponctuelle ?

Oui, ce type de toupie à pompe à rotor restera vendue à la demande des clients, sans être une gamme complète.

Schwing Stetter a développé une toupie équipée d’un rotor pour la production et le coulage des chapes. [©Schwing Stetter]
Schwing Stetter a développé une toupie équipée d’un rotor pour la production et le coulage des chapes. [©Schwing Stetter]

Vous produisez aussi pour le marché allemand ?

C’est une solution franco-française que nous avons entièrement pensé en interne. Mais elle reste connue par l’ensemble du groupe. Nous avons donc, de manière régulière, des demandes émanant de toute l’Europe, que nous satisfaisons à partir de notre atelier strasbourgeois.

N’est-ce pas un premier pas sur le marché de la chape fluide ?

Notre malaxeur-pompe permet aux chapistes de travailler en totale indépendance. La chape est produite sur place et coulée dans la foulée, sans besoin de livraison. L’autonomie offerte au chantier permet de le gérer à volonté en termes de planning. Cette solution est tout à fait adaptée à leurs besoins. Mais nous ne la distribuons qu’à la demande du client.

Cette solution ne bénéficie donc pas d’un développement continu ?

Les ventes actuelles se font sur le même modèle originel. Nombreux sont les clients qui nous ont demandé d’avoir une solution avec des capacités de transport plus grandes. Mais nous sommes limités par le PTAC de 32 t. Ce n’est donc pas un produit qui va évoluer dans un avenir proche.