Une chape fluide comme une lettre à la Poste

Pour permettre la remise à niveau d’un des planchers du musée de la Poste, à Paris, Weber assure la fourniture de près de 8 t de Weber.floor 4320. Cette chape fluide est fabriquée in situ à l’aide du Weber Truck et mise en œuvre par l’entreprise Concept Résine.

Chapes-info.fr | Publié le 17 décembre 2018 | Par Frédéric Gluzicki


Weber Truck au pied du musée de La Poste, à Paris, bâtiment en cours de réhabilitation. [©ACPresse]
Weber Truck au pied du musée de La Poste, à Paris, bâtiment en cours de réhabilitation. [©ACPresse]

Boulevard de Vaugirard, à Paris. Dans la fraîcheur matinale, des voyageurs entrent et sortent de la gare Montparnasse sans prêter attention au chantier pourtant tout proche. Derrière la palissade décorée d’une jolie fresque aux tons turquoise, on aperçoit un camion aux couleurs Weber stationné dans l’étroit passage ménagé à cet effet. Les huit étages du musée de La Poste semblent surveiller le poids lourd. Le lieu fait peau neuve… Le projet vise la réhabilitation et la mise aux normes de sécurité et d’accessibilité du musée.

A l’intérieur du Weber Truck, un dispositif de dosage/pesage et un malaxeur à chape. [©ACPresse]
A l’intérieur du Weber Truck, un dispositif de dosage/pesage et un malaxeur à chape. [©ACPresse]

Les travaux comprennent la démolition et la reconstruction de plus de la moitié des 4 844 m2de planchers. Les surfaces conservées profitent d’une remise à niveau, au sens proche du terme. En effet, sur certains planchers, la planéité était loin de correspondre aux standards de qualité actuelle, oscillant entre – 2 et + 2 cm…
Porte arrière ouverte, le camion dévoile ses entrailles : un dispositif de dosage/pesage et surtout un malaxeur à chape. A ses côtés, les compagnons s’affairent, manutentionnant des sections de tuyaux souples. La finalité est de permettre le transport de près de 8 t de Weber.floor 4320 jusqu’au deuxième étage du bâtiment. Soit un pompage sur près de 60 m de distance, dénivelé y compris.

Il faut préparer le sol en béton

Le plancher bas du deuxième étage du musée de La Poste fait l’objet d’une remise à niveau. [©ACPresse]
Le plancher bas du deuxième étage du musée de La Poste fait l’objet d’une remise à niveau. [©ACPresse]

« L’entreprise Concept Résine doit réaliser la mise à niveau du plancher existant à l’aide de notre chape fluide mince fibrée », explique Steve Fernandès, attaché technico-commercial sols techniques et décoratifs de Saint-Gobain Weber France.
Après mise à nu du sol en béton, Concept Résine a procédé à sa préparation. La première étape a consisté en un ponçage mécanique diamanté de l’ensemble de la surface. Toutes les fissures identifiées ont été ouvertes et traitées. L’étape suivante était celle de la création de la couche d’accrochage de la chape. Là, Concept Résine a mis en œuvre le Weber.prim Epoxy, lui-même recouvert d’une couche de silice. Après séchage, le surplus de sable a été balayé et aspiré.

Toutes les fissures identifiées ont été ouvertes et traitées. [©ACPresse]
Toutes les fissures identifiées ont été ouvertes et traitées. [©ACPresse]

En parallèle, l’équipe a disposé des bandes de désolidarisation autour des poteaux et en partie basse des murs. Le but est de limiter l’apparition de fissures.
L’épaisseur de chape fluide à mettre en place était comprise entre 3 mm aux points hauts du plancher à près de 4 cm, aux points les plus bas. Cette situation a imposé l’installation et le réglage d’un nombre important de piges de niveau.

Une chape recouvrable sous 48 h au minium

Auto-nivelante, la chape fluide ciment Weberfloor 4320 se met en place toute seule par gravité. [©ACPresse]
Auto-nivelante, la chape fluide ciment Weber.floor 4320 se met en place toute seule par gravité. [©ACPresse]

 

L’équipe en charge du coulage de la chape fluide ciment est constituée de quatre personnes. Deux assurent l’épandage et la manutention du tuyau, une est chargée du lissage de la chape et une dernière s’occupe du nettoyage des piges. La mise en place des quelque 3,5 mde Weber.floor 4320 est réalisée en moins de 2 h. La fabrication du produit est excutée en flux tendu dans le Weber Truck stationné au pied du bâtiment. Ceci, à partir d’un prémix stocké dans la trémie du véhicule.

L’étalement de la chape fluide Weberfloor 4320 est de 22 cm au départ du Weber Truck et de 21 cm en sortie de tuyau, après un parcours de 60 m. [©ACPresse]
L’étalement de la chape fluide Weber.floor 4320 est de 22 cm au départ du Weber Truck et de 21 cm en sortie de tuyau, après un parcours de 60 m. [©ACPresse]

A l’issue du coulage, la zone est mise en quarantaine pour une durée minimale de 4 h à 5 h, le temps nécessaire à la chape fluide pour faire sa prise et atteindre une résistance suffisante pour autoriser la circulation piétonne. Ensuite, la Weberfllor 4320 est recouvrable dans un laps de temps minimum compris entre 48 h et 72 h. Mais ce délai passe à 5 j dans le cas de l’application d’une résine. Ce qui sera le cas ici, avec l’application du MasterTop 1325 REG de BASF. Il s’agit d’un revêtement définitif insonorisant et décoratif. Sa mise en œuvre nécessitera une préparation mécanique du support par ponçage au diamant. Opération déjà programmée…

Auto-nivelante, la chape fluide ciment Weberfloor 4320 se met en place toute seule par gravité. [©ACPresse]
Auto-nivelante, la chape fluide ciment Weber.floor 4320 se met en place toute seule par gravité. [©ACPresse]

 

Frédéric Gluzicki