Le site des acteurs de la chapes
Publicité Anhydritec gamme de chapes fluides anhydrite

Les planchers chauffants

Les planchers chauffants et les chapes fluides sont étroitement liés. C’est avant tout pour enrober les premiers que les secondes ont été développées. La multiplication des planchers chauffants a ainsi favorisé l’essor du marché de la chape fluide, qui a grandi et s’est diversifié.

La chape enrobe les tuyaux des planchers chauffants, permettant à la fois de poser un revêtement à sa surface et de profiter d’une chaleur homogène diffusée par le sol. Toutefois, en fonction du système de chauffage choisi, il faut associer le bon type de chape fluide.

Planchers chauffants à eau chaude basse pression

C’est une association qui est devenue un classique : un système de chauffage à eau chaude, dont les tuyaux sont noyés dans une chape. Pour pouvoir être associé à un plancher chauffant, la chape fluide doit assurer d’une conductivité thermique minimale de 1,2 W/m.K et intégrer des granulats d’une taille maximale de 16 mm. C’est aussi la définition de certains bétons produits en centrale ou disponibles sous la forme de prémix proposés en sac. A contrario, les chapes traditionnelles ne sont pas considérée comme compatible avec les systèmes de chauffage par le sol.

Planchers rayonnants électriques

Les planchers rayonnants électriques (PRE) sont eux aussi noyés dans une chape fluide. Mais en privilégiant une chape à base ciment. La majeure partie des chapes fluides anhydrite ne sont pas adaptées avec ce système de chauffage par le sol. Seules, quelques-unes sont compatibles car spécifiquement développées et vendues pour cela. Dans les deux cas, il est conseillé de laisser une lame d’air d’au moins 3 cm entre le sol et la sous-face de tout meuble pour éviter les fissurations. Tout du moins, les meubles doivent posséder des pieds de plus de 3 cm… Et les tapis de sol doivent être évités !

Planchers chauffants/rafraîchissants

Le plancher chauffant/rafraîchissant est en pleine progression sur le marché des chauffages par le sol. Il permet de se chauffer l’hiver, tout en apportant de la fraîcheur l’été, sans courant d’air. Fonctionnant sur le même principe de circulation d’eau que les planchers chauffants classiques, sa technique d’enrobage est aussi comparable. Cependant, une attention toute particulière devra être portée aux performances de conductivité thermique de la chape fluide, pour accroître la réactivité du sol.

Chauffages par le sol et chapes sèches

Un plancher chauffant peut aussi être associé à une chape sèche. Nombreux sont les industriels du secteur qui ont conçu des systèmes complets, en collaboration avec les spécialistes de la chape sèche. En conséquence, les planchers chauffants commencent à progresser dans les étages des maisons en rénovation.

Abonnez-vous à notre newsletter

Partenaires


Portrait chapiste